Paroles de Marre mots

Des enfants qui se sentent enfin compris !

Voici les réactions des enfants de la classe de CE2/CM1 de l’école de Peyrat-de-Bellac :

Chloé : Je suis surprise de voir la dame avec la tête rasée (sur l’affiche).

Loane : C’était un spectacle plein d’émotions : il y avait des moments gais, tristes…

Charlie-Rose : J’ai aimé quand on a tous chanté « Hé ho ! »

Anna : Je n’ai pas aimé quand certains enfants tapaient des mains pendant les chansons.

Emma : Ce spectacle était intéressant. Ils se mettent dans la peau des enfants, ils se posent les mêmes questions que nous.

Noélie : C’est bien parce que ça peut aider les adultes à comprendre ce que ressentent les enfants.

Chloé : Je croyais que les artistes étaient d’une même famille. Est-ce qu’ils ont des enfants pour les comprendre aussi bien ?

Lorien : Dans la première chanson, j’ai pensé à un enfant abandonné.

Guillé : C’était rigolo quand elle a dit « Y’en a marre de ces habits puants, je pourrais me mettre toute nue ! » C’était drôle quand il a fait le ninja.

Noélie : Je pensais qu’ils se connaissaient depuis leur enfance et qu’ils se sont retrouvés pour faire le spectacle.

Message collectif : On a tous adoré votre spectacle !

 

Publicités

Bois et bidouilles

Super moment en famille le mercredi 15 mars dernier. Avant le très rock’n roll Ceci n’est pas un nez, spectacle inspiré de Pinocchio, les enfants étaient  invités à fabriquer leur propre marionnette. Pour assembler le bois, la ficelle, la laine, on a sorti le pistolet à colle, la scie, le marteau, la pince… On a un peu tremblé pour les doigts, mais les enfants été très fiers de leur réalisation !

Merci à Béatrice Courette de la compagnie des Locataires pour cet atelier.

La ballade des émotions

Normalement, le 20 mars, jour du printemps, on peut s’attendre à une belle journée ensoleillée… Raté… C’est ainsi que la « ballade des émotions », avec des élèves du lycée des Métiers Martin Nadaud, a été ponctuée de quelques averses. Cela n’a pas ébranlé la bonne humeur de la troupe qui avait pour mission de regarder, écouter, sentir… passant de ville à campagne. Des mots, quelques maux (aux pieds, la faim, la fatigue…) avant de commencer l’atelier d’écriture avec Sylvie Deshors… A suivre…

DSC_5319