Paroles Je n’ai pas peur

CIE TRO HEOL

J’ai beaucoup aimé cette pièce qui nous plongeait dans les pensées d’un enfant de 9 ans qui est confronté malgré lui à une histoire choquante. Le moment qui m’a semblé le plus touchant est lorsque Michele convainc Filippo de remonter en haut et de se sauver. Il encourage son ami avec une conviction émouvante en lui criant des “Tu peux y arriver ; n’aies pas peur”. De plus, j’ai été très étonnée par le jeu des comédiens qui ont animé ces marionnettes jusqu’à ce que réalité et fiction se mêlent et que nous pensions qu’elles sont des êtres vivants, racontant leur propre histoire. La fin est déroutante puisqu’elle reste très ouverte : que va devenir Filippo? Michele est-il blessé ? Pour ma part, je pense que le père a bien tiré sur Michele et qu’il a ensuite purgé une peine de prison. C’est bien pourquoi nous retrouvons le père et ses enfants adultes. Pour conclure, ce spectacle était à la fois émouvant et déroutant ; il nous a plongés dans une réalité dure et dans les tourments d’un enfant confronté à une vérité effrayante. Lisa N.

 

 

J’ai trouvé cette pièce très impressionnante, et très intéressante sur un point de vue de mise en scène. Tout était bien relié et bien pensé. Ainsi le spectateur pouvait se laisser porter par les émotions procurées par les acteurs et l’ambiance mise en place grâce au nombreuses musiques, sons et bruitages. L’éclairage était également extrêmement bien fait et réalisé par rapport aux scènes. Je craignais un peu le spectacle avec des marionnettes de peur que ce ne soit pas bien réalisé et trop dérangeant  mais en fait pas du tout, j’ai été impressionnée par l’habilité des acteurs avec ces marionnettes qui paraissaient presque vivantes. Je trouvais qu’aucun acteur ne se différenciait les uns des autres et qu’ils étaient en coordination parfaite. De plus, l’histoire était tellement bien faite et réalisée, qu’ elle m’a touchée.  La fin, étant très bien accompagnée par l’ambiance, et par l’histoire m’a profondément émue. Donc, j’ai adoré ce spectacle. Je pense aussi, que lorsqu’un spectacle émeut des gens, c’est qu’il est extrêmement bien réalisé. Camille T.

 

 

Cette pièce m’a marqué par le jeu avec les marionnettes et des comédiens qui exécutent un double travail sur la scène créant ainsi un univers nouveau. On croirait même à certains moments que les marionnettes sont vivantes et on oublie que ce sont les comédiens qui les animent. Le décor de la pièce est amovible selon les différentes scènes ce qui limite l’encombrement et les changements de décors et permet à la pièce d’être plus fluide. J’ai été vraiment impressionné par cette pièce et par l’énergie qu’elle a produite dans la salle. Bastien D.

 

 

J’ai trouvé ce spectacle très envoûtant en nous plongeant dans cet univers italien mais aussi avec la trame de l’histoire mais aussi avec des comédiens formidables ayant ou imitant l’accent italien. Nous nous demandons jusqu’à la fin : est ce que Michele va réussir à sauver Filippo ? Nous avions aussi l’enchaînement des différentes actions et scènes qui avait été parfaitement travaillé. Je conseille à tous spectateurs d’aller voir ce spectacle. On peut pourtant noter que ce spectacle peut être difficile visuellement pour des enfants très jeunes, nous sommes dans une tragédie et la violence est présente comme dans la scène où on tire sur Michele. Paul B.

 

 

Je n’ai pas peur est une pièce mélangeant tendresse, émotion mais aussi cruauté et drame. Le suspens évolue crescendo jusqu’au bouleversement de la « fin » inattendue de Michele. Tous ses sentiments ont réussi à être crées par le jeu de lumières et de sons mais aussi grâce au jeu formidable des acteurs et à l’idée d’avoir utilisé des marionnettes à contrôle pour transmettre plus fortement ces différents sentiments. C’était donc une pièce très captivante. Pierreline G.
Pour ma part, j’ai beaucoup aimé cette pièce. Tout d’abord grâce à la mise en scène. En effet, celle-ci est très bien réalisée pour qu’on rentre au maximum dans l’histoire. Les enfants sont des marionnettes (ainsi que quelques adultes) ce qui nous donne une bonne représentation. Pour représenter la maison, deux planches se mettaient les unes sur les autres : on pouvait bien se représenter les choses et, afin de montrer la trappe de la maison en ruines, il suffisait juste de descendre ces planches.

De plus, il y avait des effets de lumières. Les acteurs faisant bouger les marionnettes étaient dans l’ombre et les marionnettes étaient dans la lumière ce qui nous aidait à bien rentrer dans l’histoire. J’ai aussi trouvé bien fait la sorte de conscience de Michele qui était en fait le comédien faisant jouer la marionnette. En plus de rentrer totalement dans l’histoire, les marionnettes semblaient êtres vivantes, on en oubliait qu’elles étaient des jouets entre les mains des comédiens. Elise P.

 

 

Mon avis sur cette pièce est que le mélange de jeux entre les marionnettes et les acteurs est tellement fort qu’on a l’impression que les deux mondes ne font que un. De plus, l’histoire est totalement originale et se rapproche même du thriller. On n’a pas le temps de s’ennuyer, il n’y a pas de moment plat durant une heure et demi car les acteurs ont un le pouvoir de nous immerger dans l’histoire à 100%. Samuel R.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s