Combien de temps ça va durer la liberté ?

Pour certains, les philosophes des Lumières travaillaient chez EDF… Pour d’autres, ce sont des poètes qui disent de belles choses pour défendre le peuple… On sourit, on réfléchit, on s’étonne des réflexions de ces enfants qui sont venus « philosopher » autour du spectacle Ravie, une adaptation de la Chèvre de Monsieur Seguin par la compagnie Les Lubies. Bien sûr, la pièce parlera d’une chèvre, d’un berger, de la montagne … Mais elle questionne surtout sur les thèmes de la liberté et du choix.

Et ce sont ces thématiques qui ont été abordées avec  les enfants des écoles primaires de Peyrat de Bellac et de Bellac, dans ces conversations à visée philosophique.

Entre chansons, lectures d’extraits, phrases, Aurélie et Miren, de la compagnie Les Lubies, ont amené les élèves à se poser petit à petit des grandes questions, et à y réfléchir. Et l’on est parfois scotchés par les questions comme par les réponses : « Est-ce que c’est bien la liberté ? » « A quoi ça sert ? » « Comment on peut- savoir qu’on est libre ? » « Comment savoir comment je dois grandir ? »

« Quand on est enfant on n’a pas le choix, mais à 80 ans, il faudra partir de chez ses parents. », « la liberté, c’est être loin de chez soi, tout seul », « si tu es libre, tu n’as pas de travail », « on est libre dans notre sommeil »…

De quoi faire aussi réfléchir les adultes…

 

Voyage, voyage

valise-auteurLa valise de notre nouvelle auteure, Sylvie Deshors, est en train de naviguer entre les collèges et lycées qui recevront l’écrivain – au féminin – dès janvier. A l’intérieur, des photos, de la musique, des objets (boussole, galet, écharpe, tasse, ticket de cinéma…), des souvenirs et des confidences, une sorte de portrait chinois… Avec l’envie d’intriguer les élèves, qu’ils s’inventent déjà des histoires, que la première rencontre soit plus portée sur l’être et l’univers de l’auteure que sur son compte en banque ou sa célébrité…

Cette valise voyage au Collège de Saint-Sulpice-les-Feuilles, à école de Peyrat-de-Bellac, au lycée des métiers de Bellac, à l’ITEP d’Oradour-Saint-Genest.