Paul & Néry aiment les élèves qui aiment Andromaque

andromaque
Une semaine avant la représentation de leur spectacle Oreste aime Hermione qui aime Pyrrhus qui aime Andromaque qui aime Hector qui est mort, Paul Nguyen et Néry Catineau, respectivement comédien et metteur en scène du collectif La Palmera, ont rencontré les élèves des lycées et collège du coin qui iront les voir jouer au théâtre du Cloître.
La pièce est originale. Le collectif La Palmera revisite à sa sauce un classique de Racine,
Andromaque.
C’est pour préparer les élèves à ce qu’ils vont voir, que Paul et Néry ont fait ce petit tour des classes : non, les tragédies classiques ne sont pas forcément barbantes ! A condition
de se laisser porter, bien sûr.
Au Lycée Jean Giraudoux de Bellac, les élèves s’interrogent sur la manière dont le collectif va réinterpréter la pièce. Ah non, vous ne serez pas toge ? Vous ne porterez pas de perruque? Les élèves sont surpris d’apprendre qu’une tragédie classique peut être interprétée de façon contemporaine.
Au lycée agricole de Magnac Laval, les élèves, qui eux-mêmes sont en train de préparer une pièce de théâtre posent à Paul et Néry des questions plus techniques. Comment fait-on pour changer de costume quand on est deux à jouer huit personnages ? Comment fait-on pour retenir son texte ?
Au lycée des métiers Martin Nadaud de Bellac, on tente de créer le dialogue en faisant un parallèle entre les différentes manières de faire du théâtre et l’évolution des techniques du bâtiment à laquelle les élèves seront confrontés. Dans les deux domaines, le tout est d’essayer, de croire en soi, de créer des réseaux, d’échanger, de se tromper et d’essayer à nouveau… Et d’y croire encore et encore !
Avec les élèves de l’atelier théâtre du collège Maryse Bastié à Nantiat, beaucoup de questions fusent, sur le spectacle et le métier de comédien. Les élèves se dévoilent, parlant de leur  propre expérience de scène et d’écriture. Du pep’s, avec, en prime, la première scène d’Andromaque jouée par Noah et Théo!
Maintenant que les connaissances sont faites, Paul et Néry espèrent que les élèves oseront venir discuter de nouveau avec eux à la fin du spectacle, pour leur faire un retour critique sur leur travail !

fabrication de muppets à l’école

Dans le cadre de son parcours culturel et artistique autour de la marionnette, l’école primaire Charles Silvestre de Bellac accueille Béatrice Courette de la compagnie les Locataires pour des ateliers !

Après une présentation de ce que c’est que la marionnette (ils avaient déjà eu un avant-goût avec le spectacle La petite conférence manipulée), les enfants se lancent dans la fabrication de leur propre personnage ou animal, et certains sont dignes du muppet show!

On coupe (au couteau électrique – enfin on découvre à quoi sert cet instrument – et on affine aux ciseaux ) on épingle (les yeux, la langue, la queue, les bras), on colle, on peint, on sèche, on rigole, on admire la marionnette du copain, on teste… Et ce qui est drôle, c’est que chaque enfant avait déjà trouvé le nom et l’histoire de sa marionnette et à peine achevée, ils étaient déjà très attachés à elle.

La prochaine fois, les enfants vont apprendre à faire vivre leur marionnette et à l’intégrer dans une histoire.